Activités

Eveil Musical

En avant la musique!

Objectifs :
-Favoriser l’accompagnement du développement de l’enfant au travers d’échanges sonores et musicaux, éveiller la sensibilité musicale des enfants.
-Eveil des sens : La vue, le toucher, l’ouïe
-Développement du langage, de la communication, de l’observation, l’imaginaire, la créativité, la mémoire, l’écoute.
-Développer la socialisation les enfants imitent, échangent, communiquent, jouent avec leurs émotions, apprennent à les gérer, ils apprennent à partager, attendre leur tour, à se contrôler…

Séance type :
Installer la séance dans un lieu propice à l’écoute, sans trop de stimuli extérieur, amener les enfants sur le lieu de la séance avec un instrument de musique ou un sac à surprise…

1/Débuter la séance par une chanson pour se dire bonjour, dans laquelle on nomme tous les enfants, cela permet d’installer la séance, d’annoncer aux enfants ce qu’il va se passer ainsi on le place dans un contexte sécurisant, cela permet également de reconnaitre chaque enfant dans le groupe et donne à chacun une place privilégiée. C’est bien de garder la même chanson à chaque séance, cela donne des repères fixes aux enfants.
Exemples : – « J’ai un nom, un prénom, deux yeux, un nez, un menton, dis-moi vite ton prénom pour continuer la chanson, tu t’appelle « Marie » Bonjour Marie… »
-« Par la fenêtre ouverte Bonjour, Bonjour, par la fenêtre ouverte Bonjour le jour. Tu t’appelle Marie et tu aimes les souris… Bonjour Marie… »

2/Choisir une comptine pour le sens évoqué, l’histoire, les actions, les sons, l’ambiance qu’elle évoque (Noël, un animal, une émotion…) On peux se déterminer un thème, ce qui donne une cohérence à la séance. Choisir un instrument ou des matériaux faisant écho à cette comptine. Des matériaux identique et en nombre suffisant pour que chacun puisse en disposer, cela évite les conflits !

3/Terminer la séance par une comptine pour se dire au revoir. Toujours la même de préférence, donne des repères sécurisants aux enfants.
Exemple : « Les petits enfants dansent dans le vent, font la révérence, reprennent la danse, les petits enfants dansent dans le vent, se prennent par la main et s’en vont sur les chemins, au revoir et à bientôt. »

Boîte à outil

1/La voix : vocalises, bruitages, onomatopées. Répertoire de comptines, ne pas hésiter à changer les paroles, les intonations, la vitesse, chanter la même comptine tristement, en pleurant, en étant en colère, en riant…

2/Les matériaux à exploiter : -Instruments de musiques manufacturés ou fabriqués
-Objets sonores, objets du quotidien : Cartons ondulés, papier crissé, balles de ping-pong, ballons de baudruche, feuilles d’arbres séchées, coquillages, coquilles d’escargots, noix, noix de coco, plastiques, jouets, boîtes, des galets…
– Objets non sonores : plumes, foulards…

3/Le corps : Jeux de doigts, chansons à gestes, comptines corporelles
-Percussions corporelles : taper avec les mains sur les cuisses, le ventre, les fesses…claquer la langue, bruits de bouche, de lèvres…

4/Thème à exploiter : l’eau, les poissons, la mer, les loups, l’automne, l’Afrique, les poules, noël, les papas, les mamans…

 

Au cours de ces séances il n’y a pas de notion d’échec, l’enfant n’est jamais mis en difficulté, il ne peut que réussir, on peut l’encourager dans ses créations, reproduire les sons qu’il fait, le valoriser dans ce qu’il amène, tous ces paramètres jouent sur l’estime que les enfants peuvent avoir d’eux-mêmes.
Le secret d’une séance réussie réside dans le plaisir que l’on prend à partager ce moment avec les enfants. Il s’agit d’être pleinement avec eux, dans le jeu sans tricher. Pour être pleinement avec eux, il est nécessaire d’être vigilants aux éléments extérieurs qui peuvent parasiter ou interrompre la séance (Rester dans le musical pendant toute la séance, ne pas parler entre adultes.)
Se détacher de la profusion et des matériaux : faire beaucoup avec peu.
Ne pas se positionner en tant que pédagogue. L’adulte ne montre pas comment faire, il fait pour lui-même. C’est par sa capacité à prendre plaisir dans son propre jeu musical que l’adulte nourrit l’éventuel désir de l’enfant à jouer avec les sons.
S’arrêter de jouer pour observer, prendre le temps, s’inspirer des propositions des enfants. Ce n’est pas grave si on ne fait pas tout ce qu’on a prévu.
Placer des silences.

No comments yet.

Leave a reply

Reset all fields